Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
APOI Association Philatélique de l'Océan Indien

APOI Association philatélique de l'Océan Indien. Philatélie, cartophilie, numismatie, histoire des iles de l'Ocean Indien (Réunion, Madagascar, Mauritius, Seychelles, Comores, Terres Australes et Antartiques Francaises. Philatélie Réunion. Philatélie île de la Réunion. A.P.O.I .

Historique APOI

Publié par Patrice Hoarau

APOI (Association Philatélique de l’Océan Indien).

7 juillet 1958 : la naissance.

Beaucoup d'adhérents liront sans doute avec intérêt le récit des origines de l'A.P.O.I., telles que les rappelait M. Maurice HOEFFLINGER, président de l'époque, lors de l'Assemblée Générale du 26 octobre 1968, année de son 10ème anniversaire :

A mon arrivée à la Réunion, il y a de cela 15 années bientôt, j'étais déjà hélas un ancien collectionneur. Mon plus cher désir était alors de nouer quelques relations avec des amis philatélistes de l'île en vue de créer une petite société. Malheureusement aucune voix autorisée ou même intéressée ne semblait pouvoir ou vouloir permettre le démarrage d'un tel projet. Il apparaissait clairement à cette époque qu’étant donné le peu d’amateurs connus, une telle pensée était irréalisable. Force fut donc d'attendre des temps meilleurs.

Les années passèrent lorsqu'un beau jour - je situe cela vers la mi-mars 1958 - un entrefilet laconique parut dans le "Journal" local. Il appelait les philatélistes insulaires à se réunir à la Chambre de Commerce de Saint Denis - alors toute nouvellement construite - en vue de la constitution d’une société.

Rendus audit lieu à l'heure convenue après une attente d'une heure environ, nous nous sommes comptés rapidement. Nous étions trois. Il y avait là M. COULIER, notre président honoraire, un nommé M. KISS collectionneur d’origine hongroise et ... moi-même. Devant le peu de succès de l'appel ainsi lancé, ne nous décourageant cependant pas, nous décidâmes d'un commun accord de relancer une ultime convocation. Quinze jours plus tard nous eûmes, cette fois, plus de succès. Sept personnes étaient présentes. Après deux ou trois réunions amicales et une prospection intensive nous avons enfin pu réunir une quinzaine puis une vingtaine de timides collectionneurs.

Le temps était venu de fonder une société. C'est ainsi que le 7 juillet 1958 eut lieu une réunion plénière déclarant membres fondateurs les quelques pionniers présents. Le premier président fut M. COULIER, le premier secrétaire M. KISS.

Le 16 juillet 1958: la B.P. 390 commence à fonctionner.

Il faut avouer que les débuts furent extrêmement difficiles et que, malgré l’ardeur déployée par les membres fondateurs, un certain découragement apparut au bout de quelques mois devant les difficultés de recrutement rencontrées.

C’est alors qu'apparut dans nos réunions celui qui obtint le n° 21 et qui a pour nom M. LEBLOND. Nous étions alors 25 membres et nous nous réunissions dans une salle de la Maison SAMAT dont M. COULIER était le directeur commercial.

Déjà animé d’un désir ardent de mener à bien l’oeuvre amorcée, M. LEBLOND se vit confier aussitôt le secrétariat. Il n'est pas exagéré de dire que c'est M. LEBLOND qui, par son dévouement et son dynamisme inlassables, jusqu'à son départ définitif en 1971, a donné son essor à l’Association Philatélique de l’0céan Indien. Les effets ne se font pas attendre….

Septembre 1961 : 1er bulletin de liaison.

Après les services des nouveautés et des circulations, l’A.P.O.I. se dote d'un bulletin de liaison régulier (3 pages ronéotypées pour le n°1). A cette époque, sont organisées des réunions d'échanges périodiques à Saint Denis (à la Chambre de Commerce) et à Saint Paul (à l'école franco-chinoise).

Mai 1962 : les TAAF à SAINT DENIS.

Sur intervention de l’A.P.O.I., l’administration des PTT autorise la vente au bureau de poste de Saint Denis des timbres des Terres Australes et Antarctiques françaises, comme cela se faisait précédemment à Madagascar.

9 décembre 1962 : Premiers Croix-Rouge CFA.

Après démarches de l’A.P.O.I. auprès du président de la Croix-Rouge française et du Ministre des PTT, les premiers timbres "Croix-Rouge" surchargés CFA sont émis avec, pour la première fois de façon (presque) régulière (le timbre "église de Cilaos" étant resté jusque là un précurseur isolé), une vente anticipée avec cachet "Premier Jour". A cette occasion, une modeste, exposition philatélique (la première du genre est organisée à la Chambre de Commerce de Saint Denis) suivie moins d'un mois plus tard par la vente anticipée des timbres "Télécommunications Spatiales".

9 juin 1963: premier cachet commémoratif.

A l’occasion du centenaire de la Croix-Rouge, l’APOI et le Comité départemental de la Croix-Rouge organisent pour la première fois à la Réunion un bureau temporaire avec timbre à date commémoratif grand format illustré. Cette manifestation se déroule en plein air, sur la place de la cathédrale à Saint Denis.

21 juillet 1963: décentralisation.

L'A.P.O.I. décentralise (déjà) ses activités en organisant pour la première fois à Saint Pierre une réunion d'échanges.

Août 1963: cent adhérents.

L’A.P.O.I. qui vient d’atteindre les 100 adhérents demande au ministre des PTT de bien vouloir attribuer à la recette principale de Saint Denis un timbre a date Saint Denis philatélie (Cette requête déjà formulée précédemment sera satisfaite qu'en.…. avril 1983 !).

24 janvier 1965:

premières réunions d'échanges au Port et au Tampon.

Octobre 1965: tricentenaire du peuplement.

Grandes manifestations philatéliques lors de la célébration du tricentenaire. Le 3 octobre premier jour du timbre à Saint Paul. Du 3 au 10, exposition itinérante sur le thème "l'histoire de la Réunion par les timbres". Du 10 au 17 : 1ère exposition philatélique internationale à Saint Denis (204 cadres, des pièces d'une exceptionnelle rareté).

Janvier 1966: 200 adhérents.

Mars 1968: 300 adhérents.

L'A.P.O.I., qui s'apprête à fêter ses dix ans d’existence, atteint le cap des 300 membres.

5 octobre 1968: cinquantenaire de la mort de Roland Garros

A défaut du timbre demandé au Ministre des PTT, mais non accordé, deux bureaux temporaires fonctionnent pour la première fois simultanément à Saint Denis et à La Possession.

15 mars 1969: première Journée du Timbre CFA.

Par suite de son adhésion à la Fédération des Sociétés Philatéliques Françaises, l’A.P.O.I. est habilitée à organiser pour la première fois la Journée du Timbre. Cette journée se déroule à Saint Denis à la même date qu'en métropole mais avec un timbre surchargé CFA, premier d'une série de six.

24 mars 1974: premier timbre "Tableau" CFA.

Un voeu formulé de longue date par l’A.P.O.I. est enfin exaucé à l'occasion de l'exposition Arphila: un timbre "Tableau" de France est, pour la première fois émis avec surcharge CFA. Il s'agit du Portrait de Richelieu par Philippe de Champaigne, lequel sera suivi la même année par trois autres oeuvres d’art.

22 décembre 1974: dernière émission CFA.

Le timbre à 100 f. "Manufacture Nationale des Gobelins" est mis on vente anticipée à Saint Denis, dix jours seulement avant la suppression du franc CFA. Ce sera le dernier timbre spécifique de la Réunion.

1er janvier 1975: fin du CFA.

A partir de cette date, la Réunion utilise les timbres de France. L'A.P.O.I. aborde une période de vaches maigres; beaucoup de collectionneurs se rabattent néanmoins sur les timbres des TAAF, qui connaissent une vogue grandissante.

25 mars 1978: Premier Jour "Leconte de Lisle".

Pour la première fois, un timbre de France consacré à une personnalité native de la Réunion donne lieu à un Premier Jour dans l’ile (à Saint Paul en l'occurrence). Le succès est considérable, au point que les PTT se trouvent à court de figurines avant même la fin de la journée.

26 septembre au 5 octobre 1980: 2ème Floralies de l’ Océan Indien.

L’A.P.O.I. est présente au Jardin de l'Etat à Saint Denis durant toute, la période des Floralies. Elle reçoit un publie tellement nombreux que les souvenirs émis Pour la circonstance sont très rapidement épuisés ainsi que tous les stocks subsistants des souvenirs CFA.

Octobre 1980: relance de la flamme.

Devant le renouveau d’intérêt constaté pour ce genre de collection (Ie seul à caractère purement local depuis la suppression des timbres CFA), L’A.P.O.I. crée un service d’abonnement aux flammes de la Réunion.

7 Mars 1981 :première Journée du Timbre décentralisée :

L’A.P.O.I. commence par Salazie son tour de l'lle des Journées du Timbre décentralisées. Les années suivantes, la Journée du Timbre sera célébrée à Saint Pierre, puis à Saint Leu.

Mai 1981: 600 adhérents.

Du 7 au 15 novembre 1981: centenaire du chemin de fer de La Réunion.

Avec différentes associations et administrations, l’A.P.O.I. commémore à la Grande Chaloupe le centenaire du "p'tit train" par un bureau temporaire et une exposition qui rencontrent un vif succès.

Janvier 1983 : création du Point Philatélie de Saint Denis.

Comme dans tous les chefs-lieux de départements de France et de Navarre, un guichet philatélique plus étoffé est ouvert à la recette principale de Saint Denis et doté, à partir du 1er avril, d'un timbre à date grand format illustré.

23-24 juillet 1983: exposition du 25ème anniversaire.

17-18 mars 1984: journée du timbre à la Plaine des Cafres.

1er décembre 1984: bicentenaire de la poste aux lettres à La Réunion et du bureau de poste de Saint Denis.

Création de la bibliothèque de l’A.P.O.I et exposition en décembre à La Poste de Saint Denis.

16-17 mars 1985 : journée du timbre à Saint André. Centenaire de la machine à oblitérer DAGUIN.

1er et 2 juin 1985: cinquantenaire du premier courrier France-Réunion 100% aérien.

En 1985, l’A.P.O.I ré-intègre son local de l’hôtel de ville.

En 1986: journées du timbre à Sainte Clotilde et une dizaine de bureaux temporaires (5 et 6 avril).

En 1987: départ des liaisons Albatros (liaison bateau entre la Réunion et les TAAF).

De 1989 à 2000: Le club organisera les manifestations traditionnelles (journée du timbre, floralies, inauguration) et continuera ses activités (réservation, marcophilie, bulletin de liaison épisodique).

Février 2001 : Réorientation de la politique de l’association sur les rencontres avec le public (organisation de conférences, de visites).

LES PRESIDENTS SUCCESSIFS :

Monsieur Paul COULIER (1958-63)

Monsieur Maurice HOEFFLINGER (1963-68)

Monsieur André LEBLOND (1968-71)

Monsieur Hubert JOANNARD (1971-77)

Docteur Henri VACHER-COPONAT (1977)

Monsieur Maurice HOEFFLINGER (1977-80)

Madame Evelyne GOY (1980-90)

Monsieur Edward GIGANT (1990-1995)

Monsieur Guy PERPETU (1995-2000)

Monsieur Nicolas LEOVILLE (2000-2002)

Monsieur Christian FOUILLAUD (2002-2007)

Monsieur Nicolas LEOVILLE (2007-2009)

Monsieur Jean-Yves VACHER-CHICANE (depuis 2009)