Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
APOI Association Philatélique de l'Océan Indien

APOI Association philatélique de l'Océan Indien. Philatélie, cartophilie, numismatie, histoire des iles de l'Ocean Indien (Réunion, Madagascar, Mauritius, Seychelles, Comores, Terres Australes et Antartiques Francaises. Philatélie Réunion. Philatélie île de la Réunion. A.P.O.I .

La vérité sur la lettre qui serait arrivée à destination 138 ans plus tard ...

Publié le 13 Juin 2015 par Patrice Hoarau

APOI (Association Philatélique de l’Océan Indien).

Source : http://m.20minutes.fr/insolite/1630027-nord-calais-lettre-arrive-destination-138-ans-plus-tard

INSOLITE - Cette lettre a été écrite le 27 janvier 1877 et vient d’arriver 138 ans plus tard...

il y a quelques jours Thérèse Pailla, une octogénaire de Trélon dans le Nord-Pas-de-Calais reçoit une lettre. Mais pas n’importe laquelle. Après l’avoir ouverte, Thérèse va s’apercevoir qu’elle ne date pas d’aujourd’hui, rapporte ce vendredi la Voix du Nord.

« C’est assez rare »

Adressée à son arrière-grand-père, elle a été écrite le 27 janvier 1877 et elle vient d’arriver 138 ans plus tard, raconte le site Internet du quotidien. « C’est le facteur qui me l’a apportée, précise l’octogénaire. Lui et ses collègues ont été surpris. Moi aussi ». Repliée sur elle-même, la missive est en réalité un bon d’expédition manuscrit de la filature de laines peignées Pecquériaux et Bailly de Sains-du-Nord.. siutée à dix kilomètres de Trélon, précise la Voix du Nord. La Poste de son côté, reste dubitative.

« Cela serait vraiment exceptionnel. D’autant que les sites postaux de cette époque ne sont plus forcément les mêmes aujourd’hui. Cela peut parfois arriver qu’une lettre se perde lorsqu’un casier est dépoussiéré, rangé, déplacé. Une lettre tombe malencontreusement et elle est retrouvée des années plus tard. Mais, généralement, c’est assez rare. Une dizaine d’années, c’est de l’ordre du possible, mais un siècle… », affirme un porte-parole. La Poste va donc enquêter.

L'article ci-dessous donne des explications sur ce qui s'est passé :

Source :

http://www.lavoixdunord.fr/region/trelon-la-lettre-datee-de-1877-et-recue-en-2015-ia12b0n2883203

"On en sait un peu plus sur cette fameuse lettre datant du 22 janvier 1877, adressée à l’arrière-grand-père de Thérèse Pailla. Et distribuée, 138 ans, plus tard, en 2015, il y a quelques jours à l’intéressée. Une missive qui est en fait un bon d’expédition d’une filature de Sains-du-Nord, Pecquériaux-Bailly, pour la filature d’Amand Pailla, sise à l’époque à Trélon. Où elle a été reçue, comme le confirme l’oblitération, le lendemain, le 23 janvier 1877. Mais comment cette lettre est-elle revenue, en 2015, dans le circuit postal ?

C’est un philatéliste de Denain, Jeff Martinache, qui a trouvé (une partie) de la réponse : « Depuis la parution de l’article, j’ai effectué des recherches et j’ai retrouvé la dite lettre sur un site Internet que les collections de cartes postales, monnaies, timbres, etc., connaissent bien : Delcampe ».

Effectivement, la missive a bien été mise en vente, sur ce site, le 15 novembre 2014, par un particulier de la Côte d’Azur, au prix de 15,90 €… et achetée le 28 février dernier. Par qui ? Certainement par un Nordiste puisque la lettre a ensuite été remise dans le circuit postal en mars, « vraisemblablement dans l’arrondissement de Valenciennes, selon les codes propres à l’acheminement du courrier retrouvés sur la lettre ». Mais cela ne répond pas à toutes les questions… « Pourquoi cet acheteur l’a-t-il postée, après l’avoir payée 15,90 €, directement et sans aucun mot d’accompagnement ?, s’interroge encore M. Martinache. Par contre, ça, c’est assez bizarre. Si on pouvait retrouver cette personne, on pourrait lui demander ». Pour l’heure, ce n’est pas encore le cas.

La Poste a aussi mené l’enquête…

On en découvre un peu plus aussi du côté de La Poste qui a mené, également depuis jeudi, une enquête sur cette fameuse lettre datant de 1877. Car, comme le confiait la communication de la direction générale de l’entreprise, « une lettre perdue qui arrive une dizaine d’années après avoir été égarée d’un casier, cela peut arriver, mais avec un retard de plus d’un siècle, c’est assez improbable ». « Ce qui était sûr, à la vue des tampons, c’est que cette lettre était bien partie de Sains-du-Nord le 22 janvier 1877, confirme La Poste, et qu’elle était bien arrivée à Trélon, le lendemain, le 23. Elle avait donc déjà été distribuée une première fois ». Qu’est-elle advenue ensuite ? Elle a certainement été récupérée par des collectionneurs. Comment ? On ne le sait pas. Un don ? Un déménagement ? « Cette missive a été postée une seconde fois, en 2015, ajoute la communication de La Poste. Elle est arrivée au centre de tri de Fourmies, dont dépend la commune de Trélon. Elle est passée dans la machine qui l’a refusée à cause du timbre qu’elle n’a pas reconnu et de l’absence de code postal. Les facteurs ont alors effectué des recherches et celui de Trélon a précisé qu’il avait, dans sa tournée, une dame âgée du nom de Pailla. Il a établi le lien de parenté puis il a remis la lettre en main propre à l’octogénaire, l’arrière-petite-fille du destinataire initial ».

Qui a désormais décidé de la conserver précieusement."

Commenter cet article